Les années 1975-1983

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les années 1975-1983

Message  Loup le Lun 23 Mar - 15:26

La Fairchild Channel F :La première 8 bits


Résumons en 1972, Magvanox sort l’Odyssey. Il s’agit de la première console. Celle-ci remporte un succès relatif. La même année, Atari sort Pong, le jeu devient très vite célèbre. Ces succès intéressèrent bien sur des sociétés. L’idée de se faire de l’argent poussa beaucoup de sociétés à commercialiser des jeux vidéo.

La société Fairchild développa alors la première console 8 bits, la VES (Video Entertainment System). Cette console entama ainsi la seconde génération de consoles.
La console de Fairchild sortie en Aout 1976 sous le nom de VES. Les jeux coutaient la bagatelle de 20€.

La console possédait un processeur 8 bits Fairchild F8. Celui-ci donnera plus tard via quelques modifications les premières cartes Intel. Le CPU fonctionnait à 1.79 Mhz. La mémoire vive était presque inexistante avec seulement 64 octets. Coté graphique la résolution était très mauvaise avec une résolution de 128×64. Sinon seulement 8 couleurs étaient affichables sur la console. Le son n’était pas produit par la télévision mais par la console elle-même.
Cette console possédait un grand avantage sur l'Odyssey. Cette dernière, ne possédait qu’un seul programme. Cela limitait bien entendu le nombre de jeux et leur diversité. Sur cette console, les jeux sont programmés sur les cartouches. Ainsi le nombre de jeux devient illimité et leur diversité le devient aussi. Pour avoir une petite vue de la console et des cartouches, voila photo suivante:

En 1977, Atari sort son Atari 2600 sous le nom d’Atari VCS. VCS étant trop proche de VES, Fairchild décide de renommer sa console Fairchild Channel F.
La console ne résista pas à la sortie de l'Atari 2600, et la console fut retirée du marché en 1979. Je n'ai aucune information sur le nombre de ventes, mais elle ne dépassa probablement pas les 500 000 ventes. La console fut vendue en Europe sous divers noms.
Au total, une trentaine de jeux sortirent sur la console, dont voici des extraits:

Et une petite vidéo d'un des jeux^^:


La Fairchild Channel F a pour son honneur d’être la première console 8 bits, et d’ouvrir les portes pour l’arrivée des consoles de secondes générations. Mais le plus important fut que les jeux seront maintenant programmés sur des cartouches et non préprogrammé sur la console.

Loup

Messages : 299
Date d'inscription : 11/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 1975-1983

Message  Loup le Lun 23 Mar - 16:13

L'Atari 2600


La sortie de la Fairchild en 1976, poussa la société Atari a contre-attaquer. Ainsi Atari sortit son Atari 2600.
La console sortit en Octobre 1977 (avant les fêtes de Noel) au prix de 199$. A l'origine elle possédait 10 jeux numérotés de 1 à 10. On ne peut que remarquer le peu d'évolution constaté entre l'Atari 2600 et la Magvanox au niveau de la qualité du nom des jeux.
Coté prise en main, la console utilisait un joystick avec un bouton latéral. On ne peut que remarquer la ressemblance entre la manette d’Atari et la manette de la Fairchild au niveau des boutons.



Après la première fournée des 10 jeux de la console, on verra la sortie de belles cartouches. Ces dernières sont plutôt agréables à voir.



D'un point de vue technique elle est largement supérieur à la Fairchild Channel F .
Mise à part un microprocesseur plus faible (1Mhz au lieu de 2Mhz), sa ram est largement plus élevée avec 128 octets (un octet vaut 8 bits) contre 64 bits. Coté graphique, la console possédait une palette de 128 couleurs!!! contre 6...
On ne peut donc que remarquer la nette supériorité de la console, d'autant plus que cette fois-ci le son ne vient pas de la console mais bien de la télévision.

Malgré l'écrasante supériorité technique de la console d'Atari, la première guerre de console commence. La console de Fairchild se nommait alors VES. Le fait que l'Atari 2600 sorte sous le nom de VSC, poussa Fairchild à renommer sa console Fairchild Channel F. Elle résista alors étrangement bien à l'arrivée de l'Atari 2600. L'explication vient du fait que l'Atari 2600 n'accueillait pas encore assez de bons jeux. Atari décidera alors d'une baisse du prix de sa console. S'ensuivra des difficultés financières pour Atari et enfin la démission du président et fondateur d'Atari.

Avec le temps, Atari gagne la guerre et pousse Fairchild à se retirer du monde des consoles. Cela est d'autant plus aidé que Fairchil pense que le jeu vidéo est juste un effet de mode et rien d'autres. Ainsi l'année 1979 voit Atari dominé avec son Atari 2600.
En 1979, 1 millions d'Atari furent vendus. Atari remarquant que le portage de jeux arcades sur sa console fonctionnant bien, les hits d'arcade du moment passe sur Atari 2600, ainsi Asteroids, Space Invaders, California Games, Pac Man, etc... passent sur la console.

[

Space Invaders sur Atari 2600


En Janvier 1980 la firme peut se féliciter d'avoir vendu 2 millions de consoles. En 1982 le nombre sera de 8 millions!!!
On développa aussi sur la console des jeux sans rapport avec l'arcade comme Adventure, Piftball.


Piftball sur Atari 2600.


Pendant que les jeux s'enchainaient sur la console d'Atari, la même firme soufrait d'une révolte. En effet certains développeurs n'étaient plus sur la même longueur d'onde que la société, aussi ceux-ci fondèrent leur propre firme, Activision. Naturellement Activision produira sur l'Atari 2600.
L'Atari 2600 permit l'apparition des premiers éditeurs tiers, venant généralement de l'arcade. L'arrivée d'éditeurs tiers signifiât aussi l'arrivée de jeux à licence comme ET et The Smurfs.


The Smurfs sur Atari 2600.


La console d'Atari rapportait de l'or aux éditeurs tiers, donc de plus en plus de sociétés développaient sur la console. On compte 1500 jeux en 4 ans!!! (Il faudra attendre la Playstation pour voir autant de jeux sortirent sur une console) Beaucoup de ces jeux étaient de qualité très médiocre. Comme The Smurf que l'on terminait en 2 minutes avec un jeu à 350 francs. Bien sur vous imaginez que le grand public fut au fur et à mesure assez dégouté de la console.
Autre point noire, pour Atari, l'arrivée de nouvelles consoles comme l'Intellivision de Mattel qui était largement supérieur à l'Atari 2600. Pour contrer la console de Mattel, Atari sortira son Atari 5200 et sa sera le bide complet. En tout cas, l'Atari 2600 résiste bien. Malheureusement c'est à ce moment que la Colectvision sort en 1982 et devient un danger mortel pour l'Atari 2600.

Fin 1982, et début 1983 le krach du jeu vidéo met un terme à cette guerre qui se prépare. Toutes les consoles sont alors décimées en un an. Seul l'Atari 2600 survit tant bien que mal à la crise.
En 1984, Atari reçoit le contacte d'un de ces anciens éditeurs tiers, Nintendo. La firme propose à Atari de produire et vendre sa console la Famicom. Bien entendu Atari refuse et renvoi Nintendo.
Le résultat sera stupéfiant avec la sortie en Octobre 1985 de la Nes. Le nom n'est d'ailleurs pas choisit aux hasards. En effet Nes et VCS sont deux mots assez proches. L'Atari 2600 ne peut plus résisté et tombe face à Super Mario Bros. La Master System de Sega (encore un ancien éditeur tier) finira bien entendu le travaille. Et meme Atari se mettra dans l’histoire en sortant son Atari 7800.
En 1986, Atari décida de faire une Atari 2600 plus jeune qui se nomme l'Atari Jr.



Le but était bien entendu de relancer des ventes en pleine chute.
En 1991, l'Atari 2600 arrêta de vivre, il se vendit 25 millions d'unités dans le monde. Elle fut commercialisée aux USA, Europe, Brésil et au Japon à partir de 1983 (pour se casser les dents devant la Famicom/Nes).
Un des derniers jeux (officiel?) fut Acid Drop qui sortit en 1992.



Il est assez étrange de se dire que ce jeu côtoyait des jeux comme Super Mario Wolrd ou Sonic.

Bien que l'Atari 2600 n'existe plus, elle continue à vivre dans le cœur des retrogamers, de plus Atari nous propose les Atari Flashback 1 et 2. D'autant plus que régulièrement des jeux non-officiels sortent.
Cette console eut de très importants retombés. Déjà le fait que les éditeurs tiers sont devenus les maitres du jeu vidéo. En effet une console sans éditeur tiers ne devient presque plus viable. A l’opposé trop d’éditeurs tiers et trop de jeux tuent une console. Autre retombé, probablement la plus importante. Il est avec l’Atari 2600 sur que le jeu vidéo possède un potentiel immense.

Loup

Messages : 299
Date d'inscription : 11/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 1975-1983

Message  Loup le Lun 6 Avr - 17:55

L'Odyssey 2


Après la sortie de l'Atari 2600, Magvanox (qui avait sortie l'Odyssey ) ne savoura pas vaincu et décida de sortir son Odyssey 2.
L'Odyssey 2 sortit en 1978, au prix de 199$, la console fut accompagnés à sa sortie de 3 , Speedway,Spinout, et Cryptologic.



Comme on peut le voir sur l'image, l'Odyssey 2 s'inspire un peu de l'Atari 2600, en effet la présence de joystick du même style le prouve.
On remarque surtout la présence d'un clavier sur la console. A quoi pouvait-il servir?
Et bien Magvanox pensait que les joueurs voudraient programmer leurs propres jeux. Ainsi avec l'Odyssey 2 vous pouviez créer des jeux. Cette technique sera par la suite souvent recopiée et il faudra attendre 1985 pour que cette technique tombe désuète.
Coté hardware il faut avouer que l'Odyssey 2 ne rivalise pas avec l'Atari 2600 avec un CPU de 1.79Mhz, une ram de 128 bits. Coté couleur la console pouvait afficher 8 couleurs sur une palette de 16.
Malgré ce mauvais hardware la console se vendit tout de même.
Les jeux coutaient environ 20$. Magvanox sortit plus tard un nouveau type de cartouches les Mastery Strategy Series, qui coutaient 50$ au lieu de 20$ mais la différence en valait la peine.



Le jeu Football met en avant bien la qualité graphique de la console qui parait aussi performent que des jeux d’Atari 2600.



Et maintenant on voit un jeu dit « Mastery Strategy Series », vous pouvez voir que le jeu est accompagné de tout une panoplie d'objets. Ce jeu n'est autre que Quest for the Rings, qui est naturellement inspiré du Seigneurs des anneaux.



Malheureusement la différence de prix n’améliore en rien la qualité graphique des jeux.



Cette photo ne correspond pas du tout à Packman, même si sa en ressemble fortement, à l'époque les jeux à succès était souvent recopié plusieurs fois.
Aux USA, la console souffrit du peu d'éditeurs tiers, seul deux éditeurs tiers... mais ceux-ci sortit des jeux cultes comme Popeye, Frogger. Aux USA la console se vendit à près d'un millions d'exemplaires.

La console sortie aussi en Europe mais avec un autre nom, la Philips Videopac G7000, car la console était en partie développé par Philips. Il y eu aussi une sortie au Brésil, ou grâce aux vente du Brésil et de l'Europe, la console se vendit à 2 millions d'exemplaires. Elle sortit même au Japon ou la, l'échec fut total en partie à cause d'un prix trop élevé.

Le fait d'avoir les caractéristiques inférieur d'une Atari 2600 et le peu de jeux sur le support ne permit pas à la console de survivre aux assauts de la concurrence avec l'Intelvision et la Colectovision. La crise du jeu vidéo acheva une console bancale, sa production s'arrêta en 1984.

Une autre console l'Odyssey 3 est sortie en 1983-1984 avec les mêmes caractéristiques sauf une ram boostée à 16 ko et qu’en Europe sous le nom de G7300. Elle aurait eu pour but de prendre le marché du jeu vidéo en crise. Mais la crise du jeu vidéo tira très vite la console vers son cimetière et seules quelques unités furent vendues en Europe.


LOdyssey 3


En tout 70 jeux sortirent sur l'Odyssey 2, dont une dizaine de jeux tiers. La console se vendit à environ 2 millions d'exemplaires. Après cela Magvanox ne revint jamais dans le jeu vidéo.

Loup

Messages : 299
Date d'inscription : 11/12/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les années 1975-1983

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum